L’accompagnement des copropriétaires impécunieux

Copropriétaires impécunieuxLa copropriété, explique le Pact 75/92/95, est susceptible de devenir un “parc social de fait”. En zone tendue, elle accueille des ménages modestes, souvent âgés, des locataires victimes de propriétaires peu scrupuleux et parfois des ménages trop pauvres pour accéder au logement social. Devenus propriétaires par défaut, dans des ensembles parfois déjà en difficulté, ces primo-accédants n’ont ni la connaissance des responsabilités inhérentes à ce statut ni les moyens financiers de contribuer à l’entretien des parties collectives.
La détérioration des copropriétés et la paupérisation de leurs occupants obéissent à un cycle.

Les facteurs financiers (défaut de gestion, accumulation des impayés…) enclenchent le cycle de l’endettement. Les facteurs socio-économiques conduisent au défaut de paiement des charges et font entrer les copropriétaires dans uncycle de désinvestissement. Les facteurs techniques (manque d’entretien, travaux inappropriés, mauvaise conception des bâtiments…) et l’usage non approprié, dont la sur-occupation, accélèrent la dégradation des logements et du cadre de vie.